Hébergeurs Web gratuits

Les services d'hébergement Web gratuit peuvent contribuer à réduire les coûts et à lever les barrières techniques pour les webmasters. Ils permettent ainsi aux webmasters débutants de créer facilement leurs propres sites. Malheureusement, les spammeurs exploitent souvent ces services pour créer rapidement et à moindre coût des dizaines voire des centaines de sites qui ne respectent pas nos consignes relatives à la qualité, et qui n'apportent aucune valeur ajoutée en ligne.

Google s'efforce de ne prendre des mesures qu'à l'encontre des pages ou des sites contenant du spam. Toutefois, dans certains cas, lorsque les spammeurs ont pris possession de la quasi-totalité ou d'une grande partie du service d'hébergement Web gratuit, nous pouvons être amenés à prendre des mesures ayant une incidence sur l'ensemble des pages du service d'hébergement gratuit qui apparaissent dans nos résultats de recherche, et ce, afin de protéger nos utilisateurs contre le spam.

Si vous possédez un service d'hébergement gratuit, voici quelques conseils afin de limiter le spam :

Informer vos utilisateurs que vous n'autorisez pas le spam au sein de votre service

Publiez des règles claires concernant les abus et communiquez-les à vos utilisateurs, lors de leur inscription par exemple.

Empêcher la création automatique de comptes

Dans votre formulaire d'inscription, envisagez d'utiliser des CAPTCHA ou d'autres outils de validation similaires pour n'autoriser que les envois effectués par des personnes physiques et empêcher les scripts automatisés de créer plusieurs sites sur votre service d'hébergement.

Contrôler les abus

  • Surveillez votre service d'hébergement gratuit afin d'identifier des indicateurs de spam tels que des redirections, un grand nombre de blocs d'annonces, certains mots clés liés au spam et de grandes sections de code JavaScript encodé. L'opérateur de recherche site: ou Google Alertes sont des outils simples et gratuits qui peuvent vous aider à détecter les problèmes.
  • Surveillez les journaux de votre serveur Web pour détecter les hausses soudaines de trafic, en particulier lorsque le trafic est généré par des sites Web qui viennent d'être créés.
  • Contrôlez votre service d'hébergement Web gratuit afin de repérer les pages d'hameçonnage ou incluant du contenu malveillant. Par exemple, vous pouvez utiliser l'API Google Safe Browsing pour tester régulièrement les URL de votre service.
  • Effectuez quelques vérifications de base. Par exemple, si vous gérez un service d'hébergement Web gratuit polonais, ne serait-il pas étrange que des milliers de sites en japonais soient créés sur votre service en une nuit ? Un certain nombre d'outils sont disponibles pour détecter la langue des nouveaux sites tels que les bibliothèques de détection de langue ou la version 2 de l'API Google Traduction.

Identifier les comptes de spam

Conservez un journal des inscriptions, et essayez d'identifier les signes de spam tels que :

  • le temps nécessaire pour remplir un formulaire ;
  • le nombre de requêtes envoyées depuis la même plage d'adresses IP ;
  • les user-agents utilisés lors de l'inscription ;
  • les noms d'utilisateur ou toute autre valeur sélectionnée dans le formulaire au moment de l'inscription.